Par le sentier du littoral

Le sentier du littoral est un chemin exclusivement piéton qui longe la côte. Il puise ses origines dans le Code Civil Français, à l’époque napoléonienne, mais c’est avec la loi Littoral de 1986 que ce type de sentier de randonnée prend de l’importance. Grâce à cette mise en avant, tout randonneur peut librement découvrir les magnifiques paysages côtiers.

Aux Issambres, le parcours du sentier du littoral (ou « chemin des douaniers ») fait environ10 km. Il commence à la Pointe de l’Arpillon et va jusqu’à Saint-Aygulf en passant par le Vivier Gallo-Romain. Évidemment, si le cœur vous en dit, pour pourrez aller plus loin, mais sachez quand même que parfois, il faudra passer par le bord de route.

Sur ce sentier, vous trouverez …

Des criques et calanques, des plages, des petits ports : évidement, vous êtes en bord de mer. Mais si vous êtes attentifs, le littoral des Issambres saura vous faire découvrir un environnement riche par sa faune, sa flore, ses roches, son histoire …

Les roches

D’un point de vue géologique, la côte Sambracitaine se situe dans le Massif des Maures Orientales et serait vieille d’environ 500 millions d’années. Depuis tout ce temps, les sols ont vu passer toutes formes de modifications : tremblements de terre, transformations, immersions, périodes glacières, érosions, etc. … Aujourd’hui, vous pouvez voir le résultat de ces longues périodes d’évolutions des sols en portant votre regard sur les différentes strates visibles sur le sentier du littoral : schiste, micaschiste, quartz, gneiss, amphibolites, granite, …

Le vivier maritime de la Gaillarde

Ce vivier gallo-romain, classé Monument Historique, est construit au creux d’une anse rocheuse naturelle. Des murets ferment cette espace, créant ainsi 3 bassins. Ce réservoir aurait servi à alimenter les proches cités romaines en poissons frais, mais aussi à permettre la fabrication du garum : un équivalent d’un nuoc-mâm à la romaine.

Une flore typique du littoral méditerranéen

Le sentier du littoral permet de rencontrer des dizaines de plantes différentes. Ces plantes ont su s’adapter aux conditions climatiques particulières qui règnent aux Issambres. En effet, en plus de l’air marin iodé et parfois capricieux, la zone est sous l’influence d’un climat aride qui ne facilite pas l’affaire de ces végétaux.

Une faune aérienne

Le goéland est sans aucun doute l’oiseau que vous rencontrerez le plus souvent du côté des Issambres, à ne pas le confondre avec la mouette ! Plus discret, vous aurez surement l’occasion de voir des cormorans. Très bons nageurs en apnée, ils seront surement en train de sécher leur plumage sur un rocher après leur pêche sous-marine, ou en vol furtif au ras de l’eau. Enfin, selon la saison, il est possible de voir des hirondelles volant énergiquement comme à leur habitude.

Et sous-l’eau ?

Au Issambres, on peut très bien poser la serviette sur le sable et faire du snorkeling dans les rochers.
Si vous avez prévu les palmes, le masque et le tuba, vous verrez aussi des petites crevettes, des crabes, des poulpes, plein de poissons, des oursins, des anémones, des étoiles de mer, des bigorneaux, des bernards l’hermite, … Les explorateurs sous-marins pourront s’en donner à cœur joie !

La Maison de la Mer

Point d’accueil sur le port des Issambres : La Maison de la Mer – Office de Tourisme de Roquebrune-sur-Argens aux Issambres

L’agenda des Issambres

Retrouvez tous les événements des Issambres sur l’agenda.

Où manger aux Issambres

Consultez la liste des snacks et restaurants aux Issambres.

Translate »